2012.02.10

Canada - Sun TV News : Animatrice impolie mais pas injuste

Le Conseil canadien des normes de la radiodiffusion (CCNR) n'a pas jugé que l’animatrice Krista Erickson de Sun TV News s'est montrée injuste à l'égard de la danseuse Margie Gillis qu'elle interviewait. Elle a peut être manqué de politesse en se moquant de sa gestuelle, mais cela n'enfreint pas le code de déontologie de l'Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR). Cette entrevue largement médiatisée avait entraîné plus de 6000 plaintes au CCNR.


Pour l'organisme, les «Codes permettent aux animateurs de montrer du parti pris et de l’agressivité quand ils présentent des points de vue et posent des questions aux gens qu’ils interviewent. Ce n’est que lorsque les animateurs ont lancé des insultes personnelles empreintes de méchanceté» que le CCNR a conclu dans le passé à une violation de l’article 6 du code.


Le CCNR reçoit les plaintes du public contre les radiodiffuseurs privés sur une large gamme de questions qui vont bien au delà de l'information.


Le professeur Marc-François Bernier, spécialiste de l'éthique à l'Université d'Ottawa, se demande si le CCNR ne s'est pas trompé de code de déontologie pour analyser cette plainte en utilisant celui de l'ACR et en ignorant celui de l’Association des services de nouvelles numériques et radiotélévisées du Canada. Ce dernier code, recommandé aux diffuseurs par le CCNR, concerne plus spécifiquement le journalisme.


Son article 8, intitulé «Réserve et conduite», prescrit que les «journalistes des services électroniques useront de tact dans leurs rapports avec les personnes et les sources avec qui ils font affaire». Un jugement à partir de cet article aurait peut-être conduit à une décision différente s'interroge le spécialiste.


[Source]